Chargement Évènements
Cet évènement est passé

CONCERT

Bedmakers
+ La Soustraction des Fleurs
+ Sweetest Choice

3 groupes / 3 albums / 3 labels
Triple sortie d’album

en concert au Studio de l’Ermitage
jeudi 7 juin 2018 à 20h30

Bedmakers, La Soustraction des Fleurs et Sweetest Choice célèbrent en commun la sortie de leurs albums respectifs chez trois labels différents. Une triple soirée de concerts sous le signe des traditions musicales re-visitées, où musiques improvisées, expérimentales et contemporaines côtoieront les musiques anciennes et musiques traditionnelles (du centre de la France, anglo-saxonnes, ou d’Argentine…).
Chacun à leur manière, les trois groupes inventent un croisement imaginaire des essences musicales qui les inspirent, et proposent un répertoire aux itinéraires multiples, à l’image de ces musiques qui, bien que profondément liées à leur racines, ne connaissent pas de frontières pour autant.

Avec Bedmakers, quatre improvisateurs sans étiquette (Robin Fincker au saxophone et clarinette, Mathieu Werchowski au violon, Dave Kane à la contrebasse et Fabien Duscombs à la batterie), revisitent la folk anglo-saxonne, du blues américain aux mélodies traditionnelles irlandaises ou écossaises. Leur album Tribute to an Imaginary Folk Band, édité par le label toulousain Freddy Morezon, sort à l’international en juin 2018 sur le label londonien Babel Label.

Ils partageront la soirée avec le trio La Soustraction des Fleurs, ensemble de création musicale œuvrant à partir des traditions orales du domaine français. Le trio réunit Jean François Vrod (violon, voix, direction artistique), Frédéric Aurier (violon, voix) et Sylvain Lemêtre (zarb, voix) et ensemble, ils frottent les silex des sons et des dits de la tradition populaire à ceux de l’improvisation, de la théâtralité et de l’écriture pour allumer leur feu. Après deux albums parus (en 2006 et 2015) chez Signature Radio France, le trio sort en 2018 le double album Airs de Moyenne Montagne chez le label Umlaut.

Le duo Sweetest Choice propose une relecture instrumentale et intimiste de pièces vocales issues de répertoires allant de la de musique ancienne (Guerrero, Bach) aux mélodies traditionnelles argentines (Ramirez, Piazzolla) en passant par le lied (Schubert) et la musique française du XXème siècle (Ravel, Debussy). Des chansons mises à nu par le souffle de la trompette (Sébastien Cirotteau) et l’épure d’une guitare 12 cordes (Benjamin Glibert). Une instrumentation sans artifice, souvent réduite par rapport aux originaux, pour faire entendre la force de ces mélodies écrites pour les plus grands poètes. Leur album Trois Oiseaux paraît le 7 juin 2018 chez le label toulousain Freddy Morezon.