Chargement Évènements
Cet évènement est passé

La feuille qui voulait danser
Spectacle jeune public au Théâtre de Ménilmontant

Ponctué par des musiques, chansons et comptines, ce conte musical “interactif” est un voyage en douceur au fil des saisons…

Tout public à partir de 2 ans
Durée : 45 mn

De : Marie-Josée KELLER
Mise en Scène : Catherine PERROTTE
Avec : Vanille Attié

Un atelier animé par Vanille Attié accompagne le spectacle.

Si vous réservez en annonçant que venez de la part de PARIS EST VILLAGES, le Théâtre de Ménilmontant vous offre une place gratuite pour chaque place achetée.
Billetterie : 01 46 36 98 60 – resa@menilmontant.info

L’HISTOIRE
” Tout en haut de l’arbre, un bourgeon se réveille. Une toute petite feuille se déplie et s’étire… ”
Chatouillée par le vent, la feuille ne rêve plus que d’une chose : danser. Mais pour cela, il lui faut grandir, et changer de couleur. Attendre et laisser passer le temps.
Ponctué par des musiques, chansons et comptines, ce conte est un voyage en douceur au fil des saisons.

LES CHANSONS
Elles sont extraites de l’album “Chansons et comptines des 4 saisons – Passe le temps“, coup de cœur des bibliothèques.

* Retrouvez La Feuille qui voulait danser :
Myspace -> myspace.com/lafeuillequivoulaitdanser
Facebook -> www.facebook.com/lafeuillequivoulaidanser
Ou sur le site -> www.lafeuillequi.net

LA PRESSE
C’est l’histoire d’un bourgeon qui devient une toute petite feuille qui rêve de danser. Mais pour cela il lui faut grandir, changer de couleur, voir passer le temps. Et le temps qui passe, pour les petits, c’est long !!! Et voilà qu’il n’est pas long pour les petits qui assistent au spectacle. Des enfants de 18 mois sont restés fascinés par cette histoire, qui est faite toute en douceur. Peut-être les tout-petits ne comprennent pas complètement le texte, mais qu’importe ! Ils sont bercés par cette douce rêverie, par cette musique qui n’est pas faite avec les schémas traditionnels de ce que l’on croit être attirant pour les enfants. La salle est petite. La chanteuse, dans sa robe chatoyante, est toute proche des enfants, ils pourraient la toucher, et c’est peut-être aussi cette proximité qui ajoute à la magie du spectacle. Et ceux qui savent à peine marcher demandent « Enco, enco », à la fin du spectacle. Spectacle qui peut être aussi apprécié par les plus grands et par les adultes.
Cristina Agosti-Gherban – ADEM (rubrique Nous avons vu)

Un spectacle d’une rare délicatesse, alliant poésie, théâtre et chant . Les enfants, même les plus jeunes, suivent sans décrocher la croissance d’une feuille qui doit grandir pour pouvoir voler avec le vent. Un spectacle superbe qui ouvre la voie à toutes sortes de prolongements dans les classes : la croissance, les saisons, l’écoute musicale et toutes ces chansons que les enfants reprennent en chœur.
Olivier Hérault – Professeur des écoles à l’école maternelle Jacques Prévert 2 – Boissy Saint Léger

Des comptines-poèmes qui honorent la métamorphose de la nature et de ses petits habitants…
M.-A. Boquien – CHORUS n°55

• Une ambiance acoustique qui laisse la priorité à la poésie des textes et des musiques.
ARPEGES

Les textes font penser à ces brefs poèmes japonais qui recréent la fugacité d’un moment ou la finesse d’une émotion Un piano qui évoque Debussy ou Ravel…
F. Tenier ­ – Paris Bibilothèques Editions

Les petits enrichiront, mine de rien, leur vocabulaire pour évoquer les transformations de la nature au fil des saisons.
P. Schwoerer – La lasse Maternelle n°148