Chargement Évènements
Cet évènement est passé

INVITATIONS AUX ARTS ET AUX SAVOIRS *
PARCOURS PHILOSOPHIQUE – L’IMAGINATION, ETRANGE ET FECONDE FACULTE **

La raison contre l’imagination
une conférence de Jean-François Riaux ***

au Pavillon Carré de Baudouin
jeudi 15 mars 2018 à 18h30

Entrée libre

L’âge classique a fait le procès de l’imagination ; Malebranche l’a dépeinte comme “la folle du logis”. Si Descartes, dans ses Méditations métaphysiques, se concentre sur le caractère reproducteur limité de l’imagination en distinguant soigneusement “imaginer” et “concevoir”, Pascal, dans ses Pensées, insiste davantage sur la corruption de son caractère producteur en dénonçant sa puissance motrice orgueilleuse, sa propension à l’extravagance et à la mystification.

* Invitations aux arts et aux savoirs / Chaque année, la mairie du 20e vous propose au pavillon Carré de Baudouin un cycle de conférences gratuites, et programmées à des horaires variés, à la fois exigeantes, de qualité et accessibles à tous ; elles constituent une véritable université populaire, pour que le savoir dépasse toutes les barrières.

** Qu’est-ce qu’imaginer ? C’est, dit-on, produire des images à l’aide de matériaux que la réalité fournit. Chacun se tient dès lors pour détenteur d’une imagination reproductrice. C’est vite oublier que cette duplication laisse spontanément libre cours à une imagination se grisant de sa propre errance ; Freud a su l’interroger et bon nombre d’artistes en ont capté la fécondité. Lorsque cette errance nous porte jusqu’à l’oubli de tout rapport à l’action, c’est à la légèreté de la rêverie que nous cédons. Mais le moi peut aussi saigner des blessures que la vie sociale lui inflige, il est vain de compter les guérir en cherchant refuge, comme Emma Bovary, dans les fantasmagories d’un esprit romanesque. A prendre la mesure de ces piètres illusions, faut-il faire le procès de l’imagination ou la stigmatiser comme fonction de l’irréel selon Sartre ? Ce serait ignorer à quel point elle est fabricatrice et source d’invention comme Bachelard saura le souligner.

*** Jean-François Riaux est diplômé d’Histoire des sciences, titulaire d’un D.E.A. d’Histoire de la Philosophie et d’un Master 2 de recherche en Littérature française, et professeur de philosophie enseignant la culture générale en classe préparatoire aux grandes écoles et chargé de cours à la faculté du Collège des Bernardins. Il a publié dans différentes revues spécialisées (Les Cahiers de philosophie, Espace Prépas…) des articles consacrés aux sciences contemporaines, à Kant, Pascal, Paul de Tarse, etc.