Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Projection-rencontre / Atlas
Jérémy Gravayat

lundi 30 octobre 2017 à 20h chez Khiasma
dans le cadre des Lundis de Phantom *

Pour ce 29è Lundi de Phantom, le cinéaste Jérémy Gravayat présentera son projet Atlas, enquête qu’il mène depuis cinq ans sur l’histoire et l’actualité des bidonvilles de Seine-Saint-Denis. Recueil de témoignages, recherches d’archives, publication d’un journal, activités militantes et tournage d’un film composent les diverses étapes de ce cheminement au long cours, en compagnie d’habitants.

Jérémy Gravayat réalise des films (documentaires, fictions) questionnant certaines réalités de l’exil contemporain et de l’histoire des quartiers populaires. Quotidien d’une réfugiée bosniaque, migrants de Sangatte et Calais, palestiniens des territoires occupés, sans papiers et travailleurs immigrés de l’agglomération lyonnaise, habitants des bidonvilles.

Travaillant conjointement l’archive et le document, le documentaire et la fiction, l’histoire orale et la topographie, les trois films projetés au cours de cette soirée sont proposés comme des chapitres fragmentaires d’un long-métrage en cours de montage, qui sera finalisé en 2018.

Comme c’est maintenant la tradition, ce Lundi de Phantom s’ouvrira par un repas convivial. 
N’hésitez pas à apporter un plat ou une boisson à partager !


Espace Khiasma
15, rue Chassagnolle, 93260, Les Lilas
Métro Mairie des Lilas ou Porte des Lilas
Entrée libre – Merci de nous confirmer votre venue à l’avance à l’adresse resa@khiasma.net ou au 01 43 60 69 72


« Les recherches autour d’Atlas portent sur l’histoire et l’actualité des bidonvilles sur ce territoire, en reliant les trajectoires d’habitants ayant connu ces conditions de vie dans les années soixante à celles de personnes les connaissant toujours aujourd’hui. Au travers de ces récits et de leur mise en lien, tenter de faire apparaître une relecture habitante des « politiques de la ville » menées en banlieue nord de Paris, depuis l’édification des grands ensembles jusqu’aux projets du Grand Paris. Et raconter les dizaines d’années de combats menés par ceux qui ont tenté d’accéder au droit au logement.

Sur ce chemin sinueux, nous avons commencé par remiser la camera au placard. Nous avons enregistré de nombreux récits oraux, prélevé des photographies et des documents dans des fonds d’archives locaux. Nous avons rassemblé ces éléments dans un grand livre-journal, que nous avons distribué partout dans les quartiers. Nous nous sommes également penchés sur les méthodes expérimentales de militants des années soixante, pour finalement accompagner pendant de longs mois des familles roumaines dans leurs luttes de relogement, après l’expulsion de leur bidonville à l’été 2015. Au fil du temps, nous sommes devenus amis, et quand leurs conditions d’existences ce sont stabilisées dans des maisons occupées, nous leur avons proposé de faire un film ensemble. » — Jérémy Gravayat


* Débutés en janvier 2013, les Lundis de Phantom se sont imposés comme un rendez-vous singulier, fondé sur la présentation publique de recherches artistiques en cours. Moments de discussion, de découverte et d’expérimentation, les Lundis sont autant de fenêtres sur l’activité des artistes associés à ce laboratoire de cinéma qu’incarne La Fabrique Phantom – nouvel outil dédié au développement des pratiques contemporaines du film : un espace vivant de recherches et de rencontre, une communauté associant professionnels et publics, s’adaptant aux spécificités de chaque projet.
Depuis le début de l’année 2017, Plateforme installe de nouvelles manières de penser, de faire et de partager l’Espace Khiasma. Ainsi les Lundis de Phantom, programme mensuel consacré à la présentation d’un travail en cours d’artiste s’ouvrira dorénavant par un repas partagé, histoire de démarrer de manière hospitalière la conversation.