Chargement Évènements
Cet évènement est passé

La Devise
de François Bégaudeau
dans une mise en scène de Benoît Lambert

au Théâtre Paris-Villette du mardi 20 au samedi 24 juin 2017


5 invitations pour 2 personnes à gagner pour la représentation du mercredi 21 juin 2017 à 20h.
Pour gagner vos places, il vous suffit d’envoyer un e-mail à resa@theatre-paris-villette.fr en précisant vos Nom / Prénom / Téléphone / Adresse e-mail.

Les premières demandes reçues gagneront une invitation pour deux personnes, dans la limite du quota de places disponibles et de 2 places par adresse e-mail.


Vous la connaissez, notre Devise ? Liberté, égalité, fraternité. Ne serait-elle pas « la plus belle, la mieux rythmée, mais surtout la plus audacieuse, la plus moderne, celle qui montre la voie à l’humanité » ?
Missionné par la République auprès des « jeunes » pour redonner sens à la légende nationale, un homme s’exerce à faire résonner son discours. Car il faut pouvoir se faire comprendre du « jeune » sans faire « vieux ». Guidé par une coach hyper motivée, il s’interroge : sur quoi repose « le socle moral de notre République » ? Justement, en cet état d’urgence civique, où en est-on ? La liberté, est-ce faire ce que l’on veut ? L’égalité en droits, c’est quoi ? Et la fraternité alors ?
Savoureuse, cette attaque incisive des lieux communs de la rhétorique politique est aussi irrévérencieuse qu’instructive. Elle nous rappelle surtout qu’en démocratie, c’est par la dispute que le sens se construit.

+ d’infos ici


Texte : François Bégaudeau / Mise en scène : Benoît Lambert / Avec :Camille Roy et Paul Schirck
Assistanat à la mise en scène : Raphaël Patout / Costumes : Violaine L. Chartier


Durée : 55 mn
Horaires : mardi, mercredi, jeudi et samedi à 20h, vendredi à 19h
Tarifs : 16 à 8 €


La presse ne parle

« Il y a de quoi prendre, ruminer et réfléchir dans cette comédie nerveuse et drôle, orchestrée comme un dialogue socratique. » – Emmmanuelle Bouchez, Télérama

« La Devise est une bouffée d’air frais. (…) On rit, on rit, on rit de ce dont on n’aurait pas osé rire après janvier 2015, après novembre 2015, on rit de cela, et c’est cathartique, c’est libérateur, c’est salvateur sûrement aussi. » – Morgane P., Bulles de culture

« Mieux qu’un grand discours » – Le Télégramme

« La Devise fait salle de classe pleine » – Frédérique Roussel, Libération

« La Devise, une pièce de théâtre qui met les lycéens face à « l’égalibernité » » – Marie Soyeux, LaCroix

« Une incitation à la rébellion civique ! » – Laurence Garcia, Causette