Chargement Évènements
Cet évènement est passé

EXPOSITION & PORTES OUVERTES

Une histoire de tout
Exposition de fin de résidence
et portes ouvertes

à la Villa Belleville
du vendredi 29 juin au lundi 2 juillet 2018

Vernissage le vendredi 29 juin 2018 à partir de 18h
Entrée libre de 14h à 19h du samedi à lundi

A l’occasion de leur sortie de résidence, la Villa Belleville et les artistes résidents vous invitent à découvrir leurs travaux réalisés depuis mars 2018.
L’occasion également de découvrir tous les ateliers partagés, ateliers d’artistes et le programme d’actions culturelles de Villa Belleville le temps de quelques jours portes ouvertes.

Pour cet événement Lisa Eymet, curatrice indépendante, a imaginé au fur et à mesure des discussions avec les artistes de la Villa Belleville l’exposition intitulée : Une histoire de tout.

Avec : Bianca Argimón, Samuel Gratacap, Elsa Guillaume, Gilles Jacot, LeMégot, Sophie de Bayser, Delphine Renault,, Dimitri Robert-Rimsky, Stéphane Lecomte, Lulù Nuti, Artlab – h -, Anaïs Gauthier, Célia Nkala, Seumboy Vrainom :€

Une histoire de tout
Une même préoccupation, mi-fascinée, mi-inquiète, pour l’à présent et ce qui le structure anime les artistes réuni·e·s pour cette saison de résidence à la Villa Belleville. Allant parfois jusqu’à l’emprunt de modes opératoires aux sciences humaines et sociales, naviguant entre topo et cartographie, entre anthropo et archéologie, ils·elles mettent en place au coeur de leurs pratiques des procédés de collecte de formes et de matières premières qui les font basculer du côté du chercheur au sens premier du terme : celui qui parcourt et observe le monde, en quête de trouver.
Ce travail de terrain, d’enquêtes, d’archives et de fouilles se traduit dans des pièces qui évoquent, ensemble, les sémiophores des cabinets de curiosités : ces objets collectionnés, extraits de leur contexte et de leur valeur d’usage, qui se chargent de signifiant en présentant ce qui se situe loin dans le temps et dans l’espace. Si les sémiophores des cabinets de curiosités permettaient de saisir un certain ordonnancement du temps et de l’histoire en liant passé et présent, les œuvres réalisées ici opèrent plutôt un déplacement du regard vers l’après.
Quelles formes, quels restes, quels objets les chercheurs du futur exhumeront-ils de notre temps ?
Souvenirs d’un futur proche, les pièces réalisées en cours de résidence interrogent les interactions possibles entre les corps et leur environnement, en posant la question de la trace, du repentir et de l’impact de nos présences sur les espaces que nous occupons, sur les êtres que nous côtoyons. À travers elles, les artistes de la Villa Belleville ne cherchent pas à établir un seul sens et une seule vérité mais plutôt à dégager une pluralité de récits, qu’ils soient personnels, fictionnels, documentaires ou cosmogoniques, dans un processus de déconstruction, de réappropriation et de réécriture de l’à-présent.
Au sein de l’usine et d’un atelier à l’autre, se développe un parcours qui rend compte de ces différentes tentatives de redonner forme au monde, par des œuvres qui portent en elles des histoires de tout.
Lisa Eymet


Villa Belleville – Résidences Paris Belleville
23, rue Ramponeau, 75020, Paris
Métro Belleville, Bus 26 (Arrêt Pyrénées / Belleville)
contact@villabelleville.org