Le salon de coiffure date de 1963. En 2010, il est quasi d’époque et toujours en activité. A 78 ans, Katya ne raccrocherait les ciseaux pour rien au monde. Sauf peut-être pour une virée en Bretagne, avec son mari Yves, le Bigouden. Même avec un père russe et une mère lyonnaise, Katya le clame : elle est l’un des derniers Titis parisiens. Un Titi qui a aussi connu la vie à la ferme pendant la seconde guerre mondiale. Katya l’exubérante, Katya la fougueuse n’a pas sa langue dans sa poche, même avec ses Dieux : ses 11 chats de compétition.