MINI-REPORTAGE

BAPBAP
Visite au coeur de la
micro-brasserie 
du 11e arrondissement

Un jeudi midi du début du mois de janvier, j’ai rendez-vous avec Edouard, l’un des fondateurs de BAPBAP (acronyme de brassée à Paris, bue à Paris, m’a-t-on-dit), rue Saint-Maur, dans le 11e arrondissement, pour une visite amicale des locaux de la brasserie 100 % parisienne.

Après avoir photographié la devanture du numéro 79, point d’accueil, de vente et de dégustation de la brasserie, j’entre par le porche et débouche dans un immense hall, selon toute vraisemblance le lieu de brassage et de fermentation du précieux liquide, avec ses deux rangées de grandes cuves en métal.

Je croise une paire de bottes en caoutchouc qui dépasse d’une ouverture au bas d’une cuve et qui me dit de grimper au second étage. Après avoir immortalisé dans les escaliers une série de tableaux illustrant cinq des bières proposées par la maison, je débouche dans une une grande pièce : la salle de dégustation et d’initiation à la biérologie ; un espace de réception de 100 m2 qui peut être privatisé pour l’accueil de groupes ou pour des événements. C’est là que je trouve Edouard qui, prenant la pose devant une étagère débordante de bouteilles de bières artisanales du monde entier, me raconte un peu l’histoire de l’entreprise et du lieu.

  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne

À l’origine, ils sont deux entrepreneurs avec une envie forte : faire partager leur passion en fabriquant une bière locale, 100 % « Made in Paris ». L’objectif est de réaliser tout le processus de fabrication dans Paris intramuros et partager ce savoir-faire avec les parisiens de naissance, d’adoption ou de cœur.

Du concassage des grains jusqu’à l’embouteillage, tout est réalisé localement dans la brasserie parisienne. Le lieu impressionne par son volume : 1 800 m2 abrités par une structure métallique du début du 20ème siècle, type Gustave Eiffel. Plus de 6 mois de travaux ont été nécessaires pour transformer cet ancien entrepôt d’accessoires textiles en fabrique de bières artisanales. Aujourd’hui, la brasserie accueille l’outil de production, les espaces de stockage et d’embouteillage, un espace de coworking et la salle de dégustation.

  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne
  • BAPBAP, micro-brasserie parisienne

Edouard me fait visiter : on monte au troisième étage, espace de stockage des grains et des matières sèches, puis au quatrième, lieu de stockage des emballages. On redescend ensuite au premier niveau, sur la passerelle de visite, qui offre une vue de haut sur les cuves, la salle de brassage et les fermenteurs, et me permet de mettre un visage sur la paire de bottes en caoutchouc croisée à mon arrivée. On refait un tour du hall de brassage, au rez-de-chaussée, avant de descendre au sous-sol, là où se trouve la ligne d’embouteillage et de mise en fûts.

Au fil de la visite, je pose beaucoup de questions à Edouard sur le processus de fabrication, sur les différents types de bières, etc… Il me répond de manière très précise et très patiente mais, peut-être faut-il y voir les effets des vapeurs de fermentation s’échappant des cuves, je suis incapable de vous transmettre ici un dixième de ce qu’il m’a expliqué.
Cela tombe bien, car BAPBAP organise régulièrement des visites-dégustation de la brasserie, en général le samedi en fin de matinée, où vous pouvez vous faire plaisir, ou faire plaisir à un ami : pendant une heure, vous visitez la brasserie artisanale afin de comprendre le processus complet de fabrication, avant de vous initier à la biérologie, l’art de déguster la bière. Vous pouvez croquer du malt, sentir du houblon, voir de belles machines, et bien sûr goûter de bonnes bières.

Au moment de quitter l’endroit, repassant par le point de vente, mon hôte m’offre une sélection de quelques uns de ses meilleurs produits…
Merci pour la visite !… Hic !…TchiBap !… Boum !…

Reportage et crédit photos : Elroy MacGug

Brasserie BAPBAP
79, rue Saint-Maur, 75011, Paris
Tél : 01 77 17 52 97

En bonus, le concert à emporter de The proper Ornaments
tourné au printemps 2017 par la Blogothèque chez BAPBAP